Pourquoi choisir les conserves co-po?

Pour prendre soin de ma santé,
de ma communauté et de notre planète!

Ma santé

Alimentation saine

Manger des fruits et légumes est la base d’une alimentation saine. Ces derniers devraient composer la moitié de notre assiette, selon le Guide alimentaire canadien. Les fruits et légumes en conserve demeurent une excellente source de vitamines et nutriments.

Les conserves co-po, de concert avec des légumes racines et des germinations, par exemple, font partie d’une stratégie fructueuse pour avoir une alimentation diversifiée, saine et locale à l’année.

Produits biologiques : les impacts des pesticides

Les fruits et légumes biologiques sont cultivés sans pesticides de synthèse et sont exempts d’organismes génétiquement modifiés (OGM). Les pesticides auraient des impacts majeurs sur la santé humaine et notre environnement. Et leur diffusion est massive! Savez-vous que des résidus de pesticides ont été détectés chez 99% des enfants au Québec selon une étude menée auprès d’un échantillon de 442 enfants de 3 à 7 ans?

Pour en savoir plus sur les pesticides, visitez Vigilance OGM, l’Alliance pour l’interdiction des pesticides systémiques et Victimes des pesticides du Québec.

Ingrédients de qualité

Les conserves co-po sont fabriquées avec des ingrédients de haute qualité. Elles contiennent peu ou pas de sel et de sucre ajoutés, et pas d’agents de conservation. Nous souhaitons offrir les produits les plus naturels et les moins transformés possibles. À cette étape de notre développement, nous produisons plusieurs produits marinés. Nous développons des partenariats pour avoir accès aux infrastructures qui nous permettront de produire aussi des conserves non acidifiées.

Autonomie alimentaire

En outillant les mangeuse-eur-s à la production de conserves, nous bâtissons plus globalement les compétences culinaires et l’autonomie alimentaire. Nous souhaitons produire des conserves qui sont des ingrédients de base d’une alimentation saine, à partir desquelles les mangeuse-eur-s concoctent elles-eux-mêmes des plats savoureux et nutritifs. En ce sens, nous proposons des recettes que nous déclinons dans la mesure du possible afin qu’elles conviennent à tou-te-s: végétalien-ne-s, végétarien-ne-s, omnivores. Vous connaissez une recette simple, réalisée à partir d’un petit nombre d’ingrédients abordables? Partagez-la avec nous!

Ma communauté

Bâtir des communautés conviviales et inclusives

co-po contribue à tisser des liens sociaux entre les participant-e-s lors des ateliers de mise en conserve. Ces ateliers se tiennent dans les locaux d’organismes en sécurité alimentaire qui partagent leur cuisine avec nous. C’est l’occasion de faire connaître ces organismes, ainsi que leur mission, au-delà de leurs clientèles habituelles. Cela nous semble un pas vers plus de mixité sociale.

Agriculture locale

  • Nous nous approvisionnons auprès d’agricultrice-eur-s locales-ux, auxquel-le-s nous offrons une mise en marché simple et une option pour valoriser leurs surplus agricoles et moches.
  • La vente de conserves à l’avance, selon le modèle de l’agriculture soutenue par la communauté, fait partie de notre vision du modèle co-po. Elle garantira un revenu aux agricultrice-eur-s.
  • Nous projetons également proposer aux agricultrice-eur-s qui nous approvisionnent d’inclure les conserves co-po dans leurs paniers bio.

Emploi et commerces locaux

  • Les autres ingrédients inclus dans nos conserves sont également achetés de commerces et de productrice-eur-s locaux.
  • Nous offrons des emplois de qualité aux cuisinièr-e-s qui travaillent avec nous. Nous œuvrons d’arrache-pied afin que les conserves soient au prix le plus juste possible. Dans notre vision, ce prix juste inclut une rémunération équitable de chacune des personnes qui contribuent à la production.
  • Nous offrons une compensation financière aux partenaires – organismes en sécurité alimentaire, entreprises alimentaires engagées, etc. – qui partagent avec nous leurs cuisines.

Ma planète

Les conserves co-po se veulent une composante d’un système alimentaire réellement viable :

  • nous réduisons notre empreinte carbone, grâce à un approvisionnement et une transformation en circuits courts.
  • nous réduisons le gaspillage alimentaire en valorisant les fruits et légumes moches et les surplus agricoles, et utilisant entièrement les fruits et légumes que nous transformons (notamment, nous conservons leur peau).
  • la consignation des bocaux réduit l’empreinte écologique associée à la production et à la mise au rebut des emballages.
  • l’agriculture biologique cultive souvent une biodiversité agricole plus riche et protège mieux la biodiversité en général.
  • l’agriculture à petite échelle prend mieux soin de la santé des sols.
  • la mutualisation des infrastructures prévient la construction de nouvelles infrastructures et valorise les équipements existants.

Notre partenaire financier

logo Gouvernement du Québec