Poésies dans RosePatrie

Poésies dans RosePatrie

Deux ateliers de création poétique dans l’espace public ont été offerts aux citoyen-ne-s du quartier Rosemont-La Petite-Patrie au mois de juin 2022. Guidés par des poètes invités, les participant-e-s de Poésies dans RosePatrie ont étés amenés à écrire et bricoler ensemble pour créer des œuvres qui leur ressemblent et qui sont affichées dans le quartier.

Ces ateliers de médiation culturelle sont organisés par La poésie partout en collaboration avec Solon dans le cadre du projet Dehors est un poème.

Exposition / vernissage

Rendez-vous le samedi 13 août à 17h à l’Espace Boyer pour le vernissage des créations poétiques de vos voisin-e-s !

Les poèmes y seront exposés jusqu’au 10 septembre. 

La poésie partout a été mise sur pied en 2017 dans le but de réaliser des projets poétiques rassembleurs.

Ayant à cœur la diversité des pratiques en poésie, son équipe développe des moyens de médiation et des tactiques de dissémination pour permettre à la poésie de rencontrer divers publics et d’investir différents lieux. Parce que la poésie doit être faite partout.

En plus de tenir un calendrier des événements de poésie et de slam à travers le Québec et le Canada francophone, l’équipe de La poésie partout organise la Journée du poème à porter, la série d’activités dans l’espace public Dehors est un poème, de même que différents projets de médiation et de poésie multilingue.

Poésies dans Rosepatrie

Atelier de création poétique avec miroirs 

Le samedi 18 juin 2022

Une dizaine de personnes sont venues au parc Montcalm pour jouer avec les mots en unissant leurs réflexions sur les miroirs qui ont été découpés puis placés de sorte à former des mosaïques poétiques.

À l’aide de marqueurs acryliques, les participant-e-s ont écrit des poèmes inspirés des valeurs de Solon et de La poésie partout. Le partage, l’entraide, la création collective, la nature, la joie et l’empathie ont servi d’inspiration pour créer des pièces uniques dans lesquelles toutes et tous peuvent se reconnaître. En deux heures seulement, quatre pièces composées d’une vingtaine de miroirs ont été complétées !

Nous sommes ensuite passées à l’étape du montage des pièces pour créer des œuvres solides et durables. Pour ce faire, nous avons soudé les miroirs ensemble, les avons recouverts de résine et y avons ajouté des crochets pour que les pièces puissent être exposées dans l’espace public. Cette étape importante du projet a été réalisée par l’artiste Liliana Kovač, spécialisée en création avec le verre, le vitrail et la joaillerie. 

Liliana Kovač est une sculptrice, joaillière et artiste verrière dont l’amour du verre et des métaux l’amène à marier ces matériaux dans ses pièces. Pour cette installation, la technique du vitrail mise au point par Louis Comfort Tiffany a été utilisée en juxtaposition avec des techniques de verre d’église plus anciennes et de la résine moderne. 

 

 

Mathilde Sénecal

Les poètes: Mathilde Senécal

Née à Tio’tia:ke (Montréal) en 1994, Mathilde Senécal est chargée de cours en philosophie au collégial et chargée de projets pour l’organisme culturel La poésie partout.

Elle a contribué à la coordination de plusieurs projets, notamment la Journée du poème à porter, Carrefours poétiques et les Rencontres multilingues. Elle est également médiatrice culturelle à la bibliothèque du Plateau-Mont Royal, où elle organise des ateliers d’écriture poétique et anime des discussions avec des auteur-e-s.

Ses poèmes ont été publiés dans différentes revues littéraires, une anthologie internationale et dans le cadre de trois festivals (Fierté Littéraire, Québec en toutes lettres et Sherbrooke prend la parole). Après un baccalauréat en philosophie et une maîtrise en éducation, elle entame maintenant un doctorat en sciences de l’éducation à l’Université de Montréal.

Atelier de création poétique avec cyanotypes 

Le dimanche 19 juin

L’enthousiasme et la curiosité étaient au rendez-vous lors de l’atelier de cyanotypes poétiques. Les participantes ont d’abord eu un mini-cours sur l’historique du cyanotype, de la technique et de ses utilisations possibles. Ensuite, elles étaient invitées à déambuler dans l’Espace Boyer et les rues et ruelles avoisinantes afin d’amasser des éléments inspirants pour l’élaboration de leur photogramme poétique : brin de plantes urbaines (qui ne sont pas des mauvaises herbes!), bouts de plastique ou de carton, etc.

Le but de la déambulation était de se connecter avec l’environnement et de porter un regard différent, attentif et bienveillant sur ce qui nous entoure. On cherchait des textures, des formes et des éléments qui laissent transparaître la lumière ou pas, etc.

Certaines ont voulu identifier les plantes cueillies, et un guide d’identification était disponible (Plantes sauvages des villes et des champs, Fleurbec). Les noms communs des plantes ont pu servir de tremplin pour la rédaction de poèmes. Le vent ajoutait un degré de difficulté à la conception des photogrammes, mais il a aussi servi d’inspiration!

Une fois terminée l’étape de l’exposition au UV, nous avons marché vers l’Espace des Possibles. Tout à coup, tout ce qui jonchait les trottoirs devenait, aux yeux des participantes, des composantes possibles de photogramme poétique! Nous avons beaucoup ri! Au local, la magie de l’eau a transformé le travail des poètes: il est effet fascinant de voir les photogrammes devenir bleus en quelques minutes dans un bac d’eau. Le vent, qui nous avait bien taquinées précédemment, était notre allié ici, alors qu’il séchait les feuilles en les faisant danser sur la corde à linge.

Participantes:

  • Virginie Maltais
  • Marie Lanteigne
  • Miriam Ouertani
  • Tatiana Ilona

 

 

Stéphanie Filion

Les poètes: Stéphanie Filion 

Écrivaine et artiste multidisciplinaire, Stéphanie Filion a fait paraître trois recueils de poésie aux éditions du Lézard amoureux. Elle a également publié un roman et des carnets. Boursière du CALQ en 2021-2022, elle travaille à un recueil de poésie autour du cœur anatomique et de la première Québécoise ayant reçu une greffe cœur-poumons, Diane Hébert.

En mai 2022, elle était une des deux artistes en résidence invitée au symposium Paperology, au Centre Canadien d’Architecture. En tant qu’écrivaine, elle a participé à des initiatives autant internationales (Roumanie, Moldavie, É.-U.) que locales (Mois de la poésie, jury du CAC, etc.).

En 2009, elle représentait le Canada en littérature aux Jeux de la Francophonie à Beyrouth, alors qu’en 2017 elle était membre du jury littérature à ces mêmes Jeux en Côte d’Ivoire. Accompagnatrice en créativité, elle soutient ses clients dans la poursuite de leurs objectifs créatifs et elle offre des ateliers au privé et de la médiation culturelle en institution (bibliothèques, écoles, etc.).

Elle est l’initiatrice du projet collectif Les Carnets de la quarantaine. Titulaire d’un baccalauréat et d’une maîtrise en littérature, elle habite Montréal.

Questions, commentaires ?

Écrivez-nous à
cdodinot@solon-collectif.org

Poésie- Malthilde Sénecal 1
Poésie- Malthilde Sénecal 2
Poésie- Malthilde Sénecal 3

Ce projet fait parti du Lab Transition : Une communauté qui imagine un monde convivial et écologique. Et le construit ici et maintenant.

Merci à nos partenaires 

Pour mieux comprendre votre expérience sur notre site, on utilise les « témoins ».